École pour Artisans Restaurateurs M.L.R.


Les cours de l'année de formation 2020/2021 se sont terminés  L'ANNÉE ÉDUCATIVE 2021/2022 COMMENCERONT LE 11 POUR INFO APPELEZ 0115212922
 

Suite au décret ministériel du 08/03/2020 et aux ordonnances suivantes sur les mesures d’urgence pour la limitation de la contagion sur la totalité du territoire national, l’École est fermée (seules les inscriptions en ligne restent ouvertes) et les cours sont suspendus jusqu’au 3 avril.

Les renseignements des Bureaux régionaux concernant les modalités de travail, le rattrapage des leçons et d’autres suspensions seront envoyés aux étudiants par courriel.

 

Cette école est née de la passion que le Sermig éprouve pour les jeunes, du désir de faire jaillir chez eux une étincelle de beauté, la clé pour s’engager et essayer de changer le monde. C’est ainsi que l’art devient le langage et le moyen pour s’ouvrir aux autres, mais aussi une possibilité de redécouvrir des métiers anciens et le plaisir de faire et construire. L’école se trouve dans les anciennes selleries de l’arsenal, rénovées entre 2009 et 2010. Elle offre à ses élèves :

9 ateliers d’art et restauration

1 laboratoire de chimie appliquée

1 salle multimédia dotée d’installation pour l’équipement audiovisuel

2 salles multimédia pour des cours théoriques

1 bibliothèque spécialisée

1 salle pour le dessin technique et d’ornement

1 laboratoire photo

1 grande salle – salle de conférence.

À la disposition, à l’intérieur du Sermig :

1 cantine self-service

1 hôtellerie de l’Arsenal de la Paix

Histoire

L’École pour Artisans Restaurateurs ouvre ses portes en mars 1994 à la suite d’un accord entre l’Association Piémontaise Restaurateurs d’Art (APRA) et le Service Missionnaire Jeunes (SERMIG), la fraternité laïque conduite par Ernesto Olivero, qui a rénové la plupart de l’ancien arsenal militaire de Turin, le transformant en « Arsenal de la Paix ».
L’Association des Restaurateurs d’Art cherchait depuis longtemps un partenaire qui comprenne l’urgence de réaliser une structure consacrée à la transmission de gestes et des connaissances anciens, transmis jusqu’à aujourd’hui dans les ateliers d’artisans à travers la tradition de l’apprentissage, une pratique qui à présent est devenue presque impossible à cause des normes actuelles qui règlent le travail.

Le premier cycle d’études, commencé en novembre 1997, consistait en des cours de quatre ans organisés comme suit : le premier an d’orientation, consacré totalement à la connaissance de toutes les disciplines proposées à l’école ; les deux suivants, après avoir défini le Cours le plus conforme aux attitudes de l’élève, de spécialisation dans le domaine choisi ; le dernier, enfin, destiné à l’approfondissement de son secteur.
Née comme organisme privé de formation, pendant le premier cycle d’études l’École a ressenti l’exigence d’obtenir la reconnaissance de la Région Piémont, pour délivrer un certificat qui ait non seulement une valeur symbolique, même si prestigieuse, mais utile aussi pour trouver un emploi et reconnu sur l’ensemble du territoire régional et national.

La reconnaissance comme Agence de Formation Régionale, arrivée en 2000, a porté au changement du programme d’études qui varie chaque année selon les directives du marché du travail et des financements du Fonds Social Européen.
Mais tout cela n’a pas dénaturé le projet originaire, selon lequel l’espace, la lumière et les équipements servent à récréer le milieu et l’atmosphère de l’atelier où l’artisan, possesseur de connaissances précieuses, peut donner des enseignements pratiques à ses élèves et les conduire à apprendre le « métier ».

Il ne s’agit donc pas d’un simple cours, mais d’une véritable École pour Artisans Restaurateurs d’Art, qui se propose deux buts : créer de nouvelles possibilités de travail pour les jeunes et contribuer à la sauvegarde du patrimoine artistique, une richesse qui risque de mourir si elle n’est pas suivie dignement.

Depuis 2002 toute l’école est gérée par le Sermig, qui a toujours donné une attention spéciale aux jeunes et qui en 2009 l’a transférée dans un établissement plus grand et conforme (qui comprend aujourd’hui une surface de 2.400 mètres carrés), transformant les anciennes selleries de l’arsenal en un espace totalement conforme aux exigences de l’Institut de Restauration.

Ce site utilise des cookies. Si tu continues ta navigation tu consens à leur utilisation. Clique ici pour plus de détails

Ok